Bio - Sebastien de Royere
Graphiste et peintre, vit et je travaille à Bordeaux. La peinture est pour moi un territoire de liberté et d’expérimentation. Il n’y a pas de représentation, pas de sujet : ma peinture naît d’elle-même et pour elle-même, au gré des aléas. Nul repentir possible : chaque nouveau geste détruit le précédent. C’est ici qu’est l’enjeu.
Peintre, peinture, abstrait, art abstrait, abstract art, expressionisme, abstraction lyrique, abstract expressionism, action painting, colorfield painting, painting, artiste, artist, abstract work, expressionnisme abstrait, peinture américaine, american art, Cy Twombly, American Abstract Expressionism, art contemporain, art plastique, beaux-arts, art américain, Pollock, de Kooning, Motherwell, Kline, Rothko, Still. Joan Mitchell, impressionnisme abstrait, bordeaux, Paris, Sebastien de Royere, Royere, Sébastien, deroyere, Sébastien de Royere, acrylique, peintre à Bordeaux, artiste Bordeaux, artiste Gironde, artiste Dordogne, artiste Landes, artiste Paris, neocolor, oilstick, crayola, Boesner, exposition, impressionisme, Peintre, peinture, abstrait, art abstrait, abstract art, expressionisme, abstraction lyrique, abstract expressionism, action painting, colorfield painting, painting, artiste, artist, abstract work, expressionnisme abstrait, peinture américaine, american art, Cy Twombly, American Abstract Expressionism, art contemporain, art plastique, beaux-arts, art américain, Pollock, de Kooning, Motherwell, Kline, Rothko, Still. Joan Mitchell, impressionnisme abstrait, Picasso, de Reimpré, Jean-Charles Millepied, Bernadette Morand, Cy Twombly, Rogine Doré, Claire Merigeau, Jason Craighead, Anne Zablot, Centre Pompidou, Paris, Berlin, New York, Canson, acrylique, carré, artiste France, artiste français, couleurs, colors, colours, colorfield, expression colorée, dynamique, expression, express, Monet, Manet, musée, Hans Hartung, Georges Mathieu, Helen Frankenthaler, Wols, Bryen, Hartung, Mathieu, Riopelle, Atlan, Ubac, Arp, tachisme, démarche amorphique, art informel, l'expression calligraphique, de la peinture gestuelle, CoBra, Georges Mathieu, Jean-Paul Riopelle, André Masson, Nicolas de Staël, Pierre Soulages, Jean Messagier, Gérard Schneider, Jean Degottex, Zao Wou-Ki, Simon Hantaï, Tal-Coat, Olivier Debré.
7
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-7,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.2,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

Peindre

Il n’y a pas de représentation, pas de sujet : ma peinture naît d’elle-même et pour elle-même, au gré des aléas*.

Nul repentir possible, chaque nouveau geste détruit le précédent : c’est ici qu’est l’enjeu.

… Quelque chose doit naître. Dans le cadre. Hors cadre. Dans l’urgence. Je cherche. Je me bats. Je me perds. Quelque chose se détruit. Puis soudain, quelque chose est là, qui apparaît. Je le devine. Je le vois. C’est comme un jeu, un labyrinthe dont il faudrait sortir à temps.

 

Je vis et je travaille à Bordeaux.

 

*Aléa : du latin alea (jeu de dés, hasard).